ULYSSE / PENELOPE : Comment intégrer son anima

Pénélope, (un aspect féminin de l’être, stabilisé et solide) attend pendant 20 ans le retour d’Ulysse, son roi de mari. Elle l’aime et a un tempérament fidèle, certes, mais tout de même : 20 ans ! Alors pourquoi est-ce si important d’attendre le retour d’Ulysse ?, qu’attend-t-elle de lui ? Que doit-il lui rapporter de si important ? C’est ce que nous allons voir.

 

En quelques mots le mythe : Pénélope et Ulysse règnent sur l’île d’Ithaque. Ulysse est appelé à participer à la guerre de Troie par le roi Ménélas (Pâris, un prince troyen, vient de lui enlever sa femme, la jeune et belle Hélène). Lui ayant promis allégeance par le passé Ulysse ne peut se dédire et part guerroyer  avec tous les princes de la région.

 

Au bout de 10 ans, la belle Hélène libérée et par conséquent la guerre finie, il aspire à rentrer au pays. Mais il a passé 10 ans dans un monde presque exclusivement masculin à guerroyer, il lui faut maintenant reconquérir son côté féminin. Sur le chemin du retour il mécontente le dieu Poséïdon et celui-ci le condamne à errer d’île en île. Il lui faudra  encore 10 ans avant de retrouver sa place près de sa femme.

Pendant ce temps, la vie de Pénélope  est en stand by : elle ne peut ni se remarier – aucun des prétendants qui se présentent ne lui est assorti – ni aller de l’avant : Le mythe raconte que tout le jour elle travaille à une tapisserie qu’elle défait la nuit (elle a promis aux prétendants qu'elle épouserait l'un d'eux quand celle-ci serait finie).

 

Dans le mythe comme dans le rêve, chaque personnage est un aspect de l’être. Pénélope attend le retour de son aspect masculin. Ne serait-il pas encore prêt à s’unir véritablement  à elle ? Pourquoi a-t-il besoin de passer par de nombreuses épreuves ?

Le couple masculin/féminin était stable et harmonieux avant le départ à la guerre. Qu’y a-t-il de nouveau ? La réponse est simple : Ulysse est partie à Troie libérer la fameuse « Belle Hélène ». C’est lui qui, par la ruse du cheval de Troie permet l’action décisive.

 

Mais qui est cette fameuse Hélène ? On le dit peu mais Hélène est une demi-déesse, la fille de la reine Léda et de Zeus. C’est pour Léda que Zeus s’était transformé en cygne pour la séduire alors qu’elle s’était métamorphosée en oie pour lui échapper. Léda pondit deux œufs, l’un contenant deux jumeaux mortels (ceux de son mari mortel) Clytemnestre et Castor et l’autre deux jumeaux divins –enfants de Zeus - Pollux et Hélène. Deux jumeaux divins, l’aspect masculin et l’aspect féminin. (J’ai traité l’histoire de Castor et Pollux dans cet article)

 

Ulysse a donc aidé à la libération de l’aspect féminin du divin en soi, il a le mode d’emploi. C’est ce qu’il vient rapporter à Pénélope et qu’elle attend. Le divin en soi c’est la partie la plus fine, la plus pure, la plus juste, la plus en lien avec l’être. L’aspect féminin du divin c’est l’intuition, la beauté, l’émotion fine…

 

Le masculin a été réveiller l’aspect féminin du divin comme le prince charmant réveille la belle au bois dormant. Mais" ils ne vécurent pas heureux et eurent beaucoup d'enfants" - le mythe n'est pas un conte, le mythe est chevillé à la réalité et le processus est beaucoup plus complexe -  car il faut ramener la princesse, l’épouser et la placer sur le trône, en un mot : l’INTEGRER.

 

Ce que nous décrit justement l’Odyssée c’est le chemin de cette intégration. Pour intégrer l’aspect féminin du divin il est nécessaire de rejeter certains modèles féminin qui ne sont pas alignés, respecter quelques règles concernant le divin en soi et sur l'attitude générale à avoir.

Pour savoir lesquelles, regardons les épreuves qu’Ulysse rencontre sur le chemin du retour.

 

-          Il commence par crever l’œil unique du cyclope Polyphème (le 3ème œil) : il est nécessaire d’abandonner cette intuition « froide » liée au pouvoir psychique – sinon elle va vous dévorer. (C’est par le cœur que doivent être traités les messages spirituels).

-          Il rencontre plusieurs femmes qu’il doit vaincre ou auxquelles il doit renoncer (des images du féminin qui ne sont pas en accord avec le féminin divin) :

-          Circé, l’enchanteresse qui a le pouvoir de transformer les hommes en animaux (la femme qui stimule leurs bas instincts).

-          Calypso une nymphe qui le retient pendant 7 ans (la femme possessive)

-          Les sirènes –les sirènes d’Ulysse attirent les bateaux sur les récifs, ils se brisent et les sirènes les dévorent (la femme enjôleuse et castratrice)

-          Nausicaa, adorable mais sans aucune maturité (la femme enfant)

-          L’île des Lotophages dont les habitants consomment le lotos, une plante qui rend incapable de quitter l’île : une drogue qui vous babacoulise tellement que toute action semble inutile et l’avenir se referme (Dire non au confort béat –confort physique, émotionnel, psychologique, spirituel) et se lancer sans peur vers un avenir à construire).

-          Il a le courage d’entrer en contact avec les morts :  le devin Tirésias, des reines et des héroïnes d’antan, sa mère, les héros morts à Troie (affronter le passé –conflits non résolus, cadavres dans le placard, etc.. - et en tirer les leçons).

-          La jarre offerte par Eole, dieu des vents,  qui contient tous les vents pour les aider à naviguer. Arrivés à vue d’Ithaque Ulysse épuisé s’endort. Les marins, croyant que la jarre contient des trésors,  l’ouvrent. Les vents se déchainent et les repoussent très loin vers le large (la convoitise pour un don divin le rend destructeur).

-          Les troupeaux de bœuf d’Hélios, dieu du Soleil. Il leur est interdit d’en manger mais poussés par la faim, les marins en font un festin. Seul Ulysse se retiendra et sera le seul survivant de l’ouragan qui fera sombrer le navire (ne pas se nourrir des richesses divines sans permission)

-          Les deux monstres marins Charybde et Scylla. Charybde qui vit sous la mer : une masse d’eau qui descend dans les profondeurs puis qui remonte en spirale (ne pas se faire engloutir par des émotions profondes). Scylla : une montagne qui monte vers le ciel au milieu de laquelle se trouve l’antre d'un monstre (se garder du délire mégalo, des envolées sans ancrages).

-          Arrivé à Ithaque, seul et démuni, Ulysse doit se faire reconnaître en tant que roi. Lui seul parmi les prétendants parviendra à tendre un grand arc et faire passer sa flèche entre les fers de 12 haches disposés à la suite (puissance, concentration et alignement). Ulysse a résolu le problème de la focalisation "froide" avec le cyclope, il peut viser à partir du coeur, en lâchant prise.

pénélope 2.jpg-          Enfin, pour l’étape ultime de l’intégration, il doit se faire reconnaître par Pénélope. Elle lui demande quelle est la particularité du lit de leur chambre - le lit du couple, le lieu de l’union du masculin et du féminin. Il lui répondra que ce lit a été taillé (par lui) dans un seul arbre qui avait poussé au milieu de la chambre. (Un seul arbre : le deux devient Un, un arbre avec de puissantes racines pour s’ancrer et de hautes branches pour recevoir l’énergie du ciel).

Ulysse a enfin retrouvé sa place dans le cœur de Pénélope. L’intégration se fait au niveau du cœur… et il peut reprendre sa place de roi.

 

Un dernier détail : dans le livre précédent "L'Illiade" c’est toute une troupe de valeureux guerriers qui libèrent la Belle Hélène et ce après de nombreuses années de lutte. Il faudra de la force, de l’intelligence, de la ruse pour y parvenir.  Délivrer l’aspect féminin du divin n’est pas une petite affaire !. Hélène enlevée, gardée dans un monde idéal, aimée par un beau jeune homme... Gageons qu’elle aurait peut-être préféré rester avec Pâris plutôt que de retourner avec son vieux mari. Mais le mythe nous montre que la vraie vie n’est pas dans l’idéal mais dans le Dharma comme on dirait en Inde : l’action juste qui s’insère à sa juste place pour que se poursuive le déroulement de l’histoire du monde.

Florence Fabrègue

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0