QUESTIONS MYTHIQUES 2

Un petit exercice mythologique auquel je me suis livrée il y a quelques années : répondre à des questions personnelles que l'on m'avait envoyées avec juste le sens du mythe qui s'est présenté.

Question : J’ai une relation avec un homme marié, je suis amoureuse de lui et je n’arrive pas à l’oublier !! Je le connais depuis longtemps et il ne s’était jamais rien passé entre nous. Il est venu me chercher voilà 1 an. Maintenant il est parti travaillé en Californie et je n’ai plus de nouvelles. Je ne cesse de penser à lui, nous étions si bien ensemble ! C’est la première fois que je sors avec un homme marié et j’ai le pressentiment qu’ il pense à moi et que j’ai quelque chose à vivre avec lui. Je suis une passionnée de l’homme qui peut partager ma vie et je voudrais être autrement ! Pourquoi je m’attire toujours le même style d’hommes ! des hommes qui ne sont jamais près de moi de par leur travail.

Voyons tout d’abord quel mythe vous habite, celui qui vous émanez et que votre ami a ressenti :

MEDEE

Médée est une princesse de Colchide, prêtresse d’Hécate, experte en philtre et potion, un peu sorcière. Son le père détient  la toison d’or, objet de la quête du héros grec Jason et de ses guerriers. Médée tombe amoureuse de Jason et vole pour lui la toison d’or à condition qu’il l’épouse. Elle part avec lui et la toison d’or et ils s’installent loin de là. Jason lui fait deux enfants puis épouse la fille du roi des lieux et abandonne Médée. La vengeance de Médée sera terrible.

Médée est une femme qui vit et fonctionne par rapport à ses pulsions, son instinct. Elle sacrifie tout pour celui qu’elle aime, elle est belle, intense et passionnée, comme vous semblez l’être. Cependant, Jason lui préfèrera une autre princesse, qu’il juge sans doute plus « épousable ». Médée n’est pas une femme de tout repos, elle est prête à tout et la puissance qu’elle met dans tout ce qu’elle fait effraie. Médée attire fortement mais fait peur.  On vit avec elle des moments sublimes et intenses mais on ne peut pas les vivre sur le long terme.

Voyons maintenant quel est le mythe en vous qui attire des hommes qui ne sont jamais près de vous de par leur travail :

ARIANE

Ariane est la fille du roi Minos qui a fait construire un labyrinthe pour y enfermer le Minotaure, un monstre mi-homme mi-taureau qui se nourrit de chair humaine. Régulièrement des jeunes gens d’une cité vaincue sont envoyés par bateau pour le nourrir. Thésée, fils du roi vaincu, embarque avec les condamnés dans le but de tuer enfin le monstre. Ariane tombe amoureuse de lui. Avant qu’il ne s’engage dans le labyrinthe et à condition qu’il l’épouse, elle lui donne une épée pour combattre et une pelote de fil qu’il attachera à l’entrée et déroulera dans les couloirs du labyrinthe. Une fois le monstre tué, il rembobine la pelote et retrouve le chemin de la sortie. Il embarque en toute hâte avec Ariane. Sur le chemin du retour le bateau fait escale sur l’île de Naxos. Ariane s’endort sur la plage et le bateau repart sans elle.

Nous nous retrouvons pour une deuxième fois devant une femme qui négocie une relation et se fait abandonner par la suite. Dans les deux mythes, la femme permet à l’homme d’accomplir sa mission, son « travail ». Elle donne et se donne.  Elle est une pièce maîtresse de l’histoire mais elle n’en recueille pas les fruits. L’homme puise en elle sa force, son intelligence puis continue son chemin, il part « travailler ailleurs »…

Il y a aussi cet aspect de négociation qu’il faudrait tirer au clair. Pourquoi partir du principe qu’il faut « acheter par un sacrifice ou un service» l’homme que l’on aime ?

Habitée par ces mythes, il semble difficile d’envisager une relation stable et épanouissante pour vous. Pourquoi ces mythes ? il faudrait se pencher sur votre histoire, celles de votre mère et de toute votre lignée féminine et transformer le « bug » qui est dans votre inconscient, installer un autre mythe, plus positif et qui ouvre à une vraie relation. C’est un travail qui dépasse le cadre de ces questions/réponses.


Question : Au début de notre relation mon ex m'avait dit que  tel Ulysse, il faudrait l'attacher au mât du navire pour l'empêcher de venir me rejoindre... Depuis qu’il m’a quitté j’attends son retour. Ce matin je disais à une de mes amies que je ne m'appelais pas Pénélope....depuis ça m’envahit. Je ne sais trop quoi faire avec ça.

ULYSSE

Si Ulysse se fait attacher au mat de son navire, tandis qu'il fait mettre de la cire dans les oreilles de ses marins qui rament, c'est pour ne pas rejoindre les sirènes (entendre leur chant merveilleux mais ne pas les rejoindre). Les sirènes d'Ulysse sont très négatives : elles attirent les marins sur des récifs où le bateau se brise : les marins se noient et les sirènes les dévorent. Même si votre ex ne connaissait pas consciemment tout le mythe, son sens exact est dans son inconscient. Ce qui veut dire que, pour lui, vous représentiez un danger, un danger attirant mais un danger quand même.

Le deuxième mythe est :

 

PENELOPE / LES SIRÈNES

La relation d'Ulysse à Pénélope est différente : Pénélope est sa femme, la part féminine de lui-même, son anima, à laquelle il ne parviendra à s'unir qu'après de longues épreuves. Pénélope attend Ulysse pour retrouver sa part masculine, les sirènes pour la dévorer...

On ne peut pas intervenir sur le mythe qui habite votre ex, par contre, il vous renvoie un mythe dans lequel vous n'êtes pas à votre avantage et cela, vous pouvez le changer.  Vous êtes Pénélope en cela que vous attendez de vous unir à votre part masculine qui est un guerrier, un roi et que vous êtes une reine.

Pénélope est la reine de l'île d'Ithaque. En l'absence d'Ulysse, elle est sollicitée par des prétendants mais elle reste ferme, royale, inébranlable dans son choix. Il convient donc de modifier dans votre inconscient qui attend Ulysse : pas la sirène mais la reine et donc sortir de si-rène "si je suis une reine, je dévore" et passer à "si je suis une reine, ma part masculine vient à moi".

Je vous propose une semaine de "trône". Prenez le temps chaque jour de vous asseoir quelques minutes avec dignité et puissance sur un siège "royal", le dos bien droit, la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale, le menton un peu rentré dans le cou, les deux pieds au sol, la poitrine dégagée. Respirez profondément puis prenez conscience de cette force, de cette puissance et de la dignité que vous ressentez.. Et appelez votre amie pour lui dire que pour le moment vous êtes Pénélope (c'est important).


Question : Apres 28 ans de vie commune, j'ai divorcé de mon mari (dont je n'étais plus amoureuse depuis longtemps) il y a maintenant 3 ans ( janvier 2011). Depuis j'ai rencontré deux hommes qui ont été importants pour moi.

Avec le premier, cela a duré à peine quelques mois, après un coup de foudre mutuel. Il m'a quitté en janvier (2012 )me disant que je correspondais tout-à-fait aux critères qu'il recherchait d'une femme mais qu'il n'était pas amoureux de moi, malheureusement.. ça a été un gros choc pour moi.

Quelques mois plus tard j'ai rencontré un autre homme dont je suis également tombée éperdument amoureuse alors que lui ne l'était pas.. là encore il m'a dit que je correspondais en tous points à ce qu'il attendait d'une femme mais qu'il n'était pas amoureux de moi. S'en sont suivies plusieurs ruptures de son fait, et des retours à chaque fois de sa part quelques jours après.

L'an dernier, tourjours en janvier, il m'a quitté pour quelques mois de silence..puis est revenu en mai et là nous avons eu une longue relation de plusieurs mois sans histoire, sans ombre, jamais un conflit, rien que du bonheur...je précise que nous nous étions présentés à nos familles respectives, que nous avions également passé 1 mois ds sa famille en Nouvelle Calédonie..au retour il me disait qu'il voulait se pacser car il se sentait bien avec moi et qu'il lui importait de s'engager avec moi.

Un mois plus tard, encore en janvier, du jour au lendemain, il m'a dit ne pas pouvoir s'engager car pas amoureux de moi..et que si même avec moi c'était une relation de raison, il ne pouvait pas continuer la relation...notre histoire aura duré au total 18 mois, sans compter les "coupures".
J'aimerais bien comprendre ce qui se joue pour moi à chaque fois et surtout éviter de reproduire à l'infini ce schéma, auquel je ne comprends rien..et qui bien sûr me fait terriblement souffrir....je précise que ces hommes sont demandeurs d'une poursuite de relation avec moi, sur un mode amical car ils ont de la difficulté à rompre le lien (et moi aussi) je ne sais pas si c'est important pour vous de savoir cela...ni quel est le niveau de précisions qu'il vous est nécessaire pour vous prononcer..n'hésitez pas à me contacter si nécessaire...

Le premier mythe à répondre à votre appel est :

 

LE CARGO

Le cargo fait référence à un passage de la guerre du Pacifique dans les années 40. Les anglais et les américains avaient installé leurs bases militaires dans des îles du Pacifique. Les indigènes qui s’y trouvaient n’avaient jamais vu d’Européens auparavant. L’arrivée du cargo contenant les hommes, les matériels, et toute l’intendance que cela implique fit sur eux l’effet que pourrait faire sur nous un débarquement d’extra-terrestres. De plus, ces hommes possédaient un grand nombre d’objets « fabuleux » et beaucoup de nourriture. Ils furent pris pour des dieux. La guerre finie, les troupes partirent comme elles étaient venues laissant derrière elles quelques objets que les indigènes rassemblèrent. Ils construisirent des autels et entamèrent des rituels pour le retour des « dieux » et de l’ère d’abondance.

Ce mythe montre qu’il y a en vous un programme que l’on pourrait appeler « l’attente du retour ». Plus que de « ne pas être aimée », c’est ce programme-là qui vous maintient dans votre zone de confort (inconfortable mais que votre inconscient juge nécessaire au maintien de votre personnalité). D’où vient ce programme ? Sans doute d’expériences plus anciennes. A qui vouez-vous un culte ? Qui, dans votre lignée, ou dans les modèles que vous vous êtes donnés, « attendait le retour »  de quelqu’un, de quelque chose ? En quoi cette fidélité vous est-elle nécessaire ? Et surtout quel est le bénéfice supposé de cette fidélité ? C’est-à-dire qu’est-ce que cette personne avait, était ou recherchait et qui vous semble si important, si fondamental que vous pouvez accepter de gâcher votre vie pour l’obtenir ?

Une fois cette prise de conscience faite, il va sans dire qu’il y a d’autres façons de se connecter à ce bénéfice recherché -qui est déjà en vous- mais qui a besoin d’être éveillé.

Le deuxième mythe est :

 

LA LICORNE

La licorne est un être appartenant à une autre dimension, pur, fragile et solitaire et qui ne peut être apprivoisée que par une jeune fille vierge. La Licorne représente la partie de vous-même que vous engagez dans une relation sentimentale. La Licorne est un être magnifique mais qui n’inspire pas le désir de la vie de couple. « Appartenant à une autre dimension » : de quelle façon êtes-vous invisible, transparente, fonctionnant selon d'autres règles peu compréhensibles. C’est comme si vous ne compreniez pas le langage de l’autre et vice-versa. « Pur », « ne pouvant être apprivoisée que par une vierge » : la sexualité n’est  peut-être pas vécue pleinement. « Solitaire », c’est le message inconscient inverse de celui que vous voulez donner consciemment. « Fragile » avec vous on marche peut-être sur des œufs, pas facile à vivre. C’est donc beaucoup d’obstacles pour un prétendant, même motivé.


Question : Mon enfant de 6 ans se sent délaissé, mal aimé. Pourtant depuis sa naissance j'ai toujours été présente et aujourd'hui encore. Je lui dis que je l'aime, que je la protège... Cette situation est récente et je me demande bien ce qu'il s'est passé. Lors de crise de détresse, quand elle me dit "de toutes façons, personne ne m'aime!" je la prends dans mes bras, je la câline, la rassure, mais ça revient, encore et encore. Je voudrais savoir comment l'aider, comment lui faire vraiment comprendre mon Amour pour elle ?

Le premier mythe à répondre à votre appel est celui de : 

CERBERE

Cerbère est le chien qui garde la porte des enfers. Votre fille, bien qu’elle n’ait que 6 ans, a donc fait le choix de commencer le travail de nettoyage de sa propre ombre. A moins d’un très gros traumatisme, il ne peut s’agir des conséquences d’un événement vécu depuis sa naissance. Il s’agit sans doute plutôt de souffrances qu’elle a amenées avec elle dans cette vie (problèmes Trans générationnels, karmiques…). Ce sentiment de manque d’amour vient de loin.

Le deuxième mythe est celui de :

LE GNOME

Il ne faut pas confondre les Gnomes et les lutins. Les lutins, esprits du végétal sont joyeux et facétieux. Les Gnomes sont des esprits de la terre. Infatigables, habiles et très intelligents, ils creusent en elle à la recherche de diamants et de pierres précieuses. Voilà ce que vous pouvez faire pour votre fille : l’aider encore plus à mettre à jour les « diamants » qui sont en elle, c’est-à-dire ses qualités, ses compétences, ses dons afin qu’elle se sente magnifique, forte, digne. Consciente de sa valeur, elle pourra alors affronter cette peur et la vaincre plus facilement.

Écrire commentaire

Commentaires: 0