Réussir un acte symbolique

Vous vous souvenez du battement de l’aile d’un papillon à un endroit qui produit un ouragan à l’autre bout de la planète ? C’est la théorie du chaos. Elle reconnaît l’interconnexion de toutes choses et la répercussion de chaque acte, si minime soit-il.

 

Un acte symbolique c’est un peu cela : un acte minime qui va se répercuter dans votre monde psychologique ou matériel. Mais pour que se crée une chaîne de réactions du microcosme au macrocosme, pour qu’il « marche » vous ne pouvez entreprendre cet acte mécaniquement comme un enchaînement de gymnastique ou encore fièrement arcbouté sur votre égo et votre volonté. Il est nécessaire de suivre certaines étapes et d’adopter un état d’esprit particulier que je vais vous développer aujourd’hui.

1.       Soyez présent(e)s

Soyez là, vraiment là, ici et maintenant avec vos 5 sens. Pour cela commencez par ressentir votre corps. Passez-le en revue (Quelle est votre position ?, quels sont les points d’appui de votre corps ?, que ressentez-vous à ces endroits précis ? avez-vous chaud ? froid ? avez-vous un sentiment d’inconfort ? : changez légèrement votre position). Inspirez en sentant l’air qui pénètre par vos narines. Si vous savez le faire, passez à la respiration ventrale.

 

Ressentez l’air sur votre peau (visage, main, etc..). Concentrez-vous sur l’intérieur de votre bouche, prenez conscience de son humidité, avez-vous un goût particulier ? Ecoutez, du bruit le plus fort au bruit le plus léger. Sentez les odeurs qui émanent de tout ce qui vous entoure. Observez mais ne commentez pas. (Si vous avez des difficultés à entrer dans cet état précis, lisez cet article).

 

Vous avez commencé à lâcher le mental. Vous êtes passé au stade d’information : un ensemble d’informations au milieu d’un flux d’échange d’informations innombrables. Cette phase, longue à installer au début pourra se mettre en place en un instant avec un peu de pratique. Elle va vous aider à passer à l’étape 2.

 

2.       Abandonnez-vous

Vous êtes maintenant une information et vous n’êtes plus seul dans votre univers. Le petit moi a lâché, vous passez les commandes à un Tout infiniment plus vaste, protecteur et bienveillant (voir cet article). Abandonnez-vous-y maintenant avec respect et confiance. Pourquoi avec respect ? Parce que respecter c’est reconnaître l’autre.  Tout comme l’étape 1, celle-ci sera instantanée avec la pratique.

 

3.       Liez

Selon le scénario que vous avez prévu de jouer (votre acte symbolique), les objets-symboles doivent être liés à ce qu’ils représentent. Un simple mot ou nom écrit sur un bout de papier n’est pas suffisant si vous débutez. Concentrez-vous sur chaque objet en visualisant bien ce à quoi vous souhaitez le rattacher afin de lier l’information à l’objet.

 

4.       Expliquez

Vous allez sans doute faire appel à un ou plusieurs éléments (eau, terre, feu, air). Conviez-les à votre acte symbolique comme vous le feriez avec des amis (à ce stade, ce sont des informations au même titre que vous). Dites en vous-même ou mieux, à voix haute, ce que vous allez faire et l’objectif que vous voulez atteindre. Ne vous préoccupez pas du comment. Soyez clair(e) et précis(e). Éventuellement vous aurez préparé votre phrase avant. En faisant ainsi vous gravez  votre objectif en vous-même et dans la trame extérieure.

 

5.       Agissez en visualisant

C’est maintenant le moment de faire votre acte symbolique, c’est-à-dire de créer une nouvelle information à partir des objets-symboles que vous avez sélectionnés et auxquels vous allez donner un mouvement. Un acte symbolique, c'est un acte qui a une valeur symbolique. Ce n'est pas une simple pensée ou une visualisation ou un soin. Il va vous falloir agir. Plusieurs options s'offrent à vous selon ce que vous voulez obtenir :

- nettoyer. Eau - passer le ou les objets sous l'eau courante en les maintenant (robinet, courant d'une rivière, etc..)

- éloigner. Vent - par jour de grand vent pour un objet léger, laissez le vent l'emporter.

- transformer. Terre - enterrer pour rendre à la terre afin qu'elle le transforme (comme par exemple un chèque d'abondance).

                            - enterrer pour signaler son état "mort"

- faire disparaître. Feu ou eau - brûler l'objet ou jetez-le dans une eau profonde si il est lourd

Agissez lentement, en prenant bien conscience de chaque geste et de leur sens symbolique. Visualisez, ressentez votre objectif réalisé. Plus vous serez présent, conscient, joyeux et que vous aurez foi en ce que vous faites, meilleurs seront les résultats.

 

6.       Remerciez

Comme à la fin d’un spectacle, remerciez tous les intervenants : les éléments sollicités, les objets-symboles, les idées ou les personnes auxquels vous les avez liés, les personnes inconnues qui seront impactées par votre objectif, et évidemment, selon vos croyances, l’univers, Dieu, les anges, les êtres de lumière ou toute instance supérieure à laquelle vous croyez et à qui vous confiez « l’affaire ». Cela va créer un retour d’information et inclure votre objectif dans la circulation du flux.

 

L’acte symbolique est une façon parmi beaucoup d’autres de travailler sur soi (par ex. sur une croyance ou fidélité négative, attachement, comportement inapproprié, dépendances, etc…), c’est aussi un message fort envoyé à l’univers et qui met en marche la loi de l’attraction pour tout ce qui est matériel (par ex. en finir avec la pauvreté, un enfermement dans une situation, trouver un emploi, etc..).

 

Derniers conseils : Formulez votre objectif de façon positive (évitez  « ne pas » ou « ne plus »). Veillez à scénariser votre acte symbolique le plus logiquement et symboliquement possible. N’attentez au libre arbitre de personne. Si vous n’avez pas de résultat, vérifiez votre scénario et recommencez plusieurs fois.

Florence Fabrègue

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0