Réveiller l'énergie de Mars en vous

Ne vous êtes-vous jamais retrouvé(e) dans un état de mollesse sans forme, dans un flou déprimant, ne sachant plus quelle direction prendre ? En phase de « j’en ai marre », «de toutes les manières, pff ! » et « j’m’en fous de tout » ? En panne dans votre projet ou même de projet ?

 

Dans ce cas, le diagnostic est clair : vous manquez de Mars. Mars, le dieu romain de la guerre, bien sûr. Mars que je préfère à Arès, son homologue grec, un peu trop sanguinaire et violent, et de plus porté sur l’hybris (la démesure).

Mars, fils de Jupiter et Junon, père de Romulus et Rémus, les jumeaux fondateurs de Rome, et l’amant intense et si complémentaire de Vénus, déesse de la beauté et de l’amour.

 

Mars, c’est la ligne droite, l’angle d’équerre, la planification, le respect des horaires – et se lever tôt ! - la rigueur, la régularité, se donner des contraintes dans un but, la discipline. Mars se porte au-devant, part au « charbon » comme au combat.

 

Il n’est pas le seul à porter cette énergie masculine virile. Bien au-dessus de lui se trouve l’Archétype Dieu le Père, puis en descendant St Michel, un guerrier lui aussi. Ce n’est pas pour rien qu’on le représente habillé en légionnaire.

 

Mais là où le combat de St Michel est de faire respecter les ordres d’en-haut, Mars, vibratoirement moins élevé mais aussi plus accessible, travaille dans le concret, dans le corps à corps, il passe à l’action. Pour parler en langage actuel, c’est une « application » de Dieu le Père.

St Michel est asexué, c’est un ange, il est au-delà de la dualité, il se suffit à lui-même. Tandis que l’énergie de Mars a besoin d’être équilibrée par celle de Vénus pour être acceptable en société.

 

De même, Mars n’est pas invincible. Pour parvenir à son but, pour gagner, il a besoin de se faire accompagner. Par sa sœur Athéna (Minerve), déesse de la sagesse et de la stratégie guerrière, d’Héraclès (Hercule), la force et la détermination, d’Ulysse, l’intelligence… autrement, il se fait rétamer !

Pour réveiller l’énergie de Mars qui dort paisiblement en vous, faites un premier pas significatif : accepter la discipline, celle que l’on se donne à soi et que l’on planifie à moyen ou long terme dans un but précis. Puis tenez-vous y. Mars dresse l’oreille.

 

 

Deuxième pas :

Stimuler votre corps. Le corps d’un guerrier doit être réactif. Faites des mouvements, pratiquez un sport qui implique l’endurance, la mobilisation des muscles. Choisissez une alimentation dynamique. Dans un corps sain, l’esprit s’assainit. Mars ouvre un œil.

 

Troisième pas :

Elaborez un plan de bataille, même si vous ne savez pas encore de quelle bataille il s’agit. Mars ouvre l’autre œil.

 

Quatrième pas :

De la qualité et la motivation que vous avez mis à faire les trois premier pas découlera celle de votre quatrième pas : Allez au contact en vous faisant accompagner par Hermès (la communication entre les mondes). Mars est debout, les affaires reprennent.

 

Cependant, trop de Mars tue le Mars : Mars trop longtemps seul aux commandes a tendance à mordre. Fan de la dictature, il impose ses vues sans répit et défend son territoire, même si ce n’est pas nécessaire.

 

Mars donc, à consommer avec modération. Une bonne cure de Mars pour commencer un projet puis à continuer à dose homéopathique mais très régulièrement. L’important, c’est qu’il soit toujours disponible, prêt à agir et pour cela il faut qu’il se sente respecté, aimé, désiré et reconnu…

 

 

Florence


Écrire commentaire

Commentaires : 0